Charmant ce Pensionnat, très charmant ! Et si on allait voir de plus près ? - NON ! SURTOUT PAS ! Reculez ! RECULEZ J'AI DIT !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tout ça pour du miel... [June <3]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivers Flow
.So good, so powerfull.
.So good, so powerfull.
Rivers Flow

Messages : 106
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 24
N° de chambre : Et pourquoi tu veux l'savoir ? T'est d'la police ?

Identité
Point de Soul Point de Soul: 0 ('Tain, la honte...)
Pouvoir/Don/Plant/Animal:
Allergie: Son prénom...
Tout ça pour du miel... [June <3] Empty
MessageSujet: Tout ça pour du miel... [June <3]   Tout ça pour du miel... [June <3] EmptyMer 22 Déc - 14:08

On pouvait se demander ce que faisait Rivers devant la gigantesque serre d’Emonalis aux environs de minuit. Le gigantesque bâtiment vitré était en effet fort peu fréquenté à une heure aussi tardive de la nuit… Déjà qu’en journée on évitait de s’y rendre… Il fallait être fou ou suicidaire pour s’y aventurer quand le soleil était couché et que le manteau de la nuit offrait aux prédateurs la semi-obscurité propice à la chasse… Mais l’ours noir s’en contrefichait royalement ; il ne croyait pas à ces histoires de grand-mères, à tout les coups inventées par le personnel de la Pension pour effrayer les élèves. La seule chose qui importait, c’est que quelque part dans la forêt en bocal qui se dressait devant lui, il y avait une ruche d’abeilles. Et qui dit ruche dit miel.

Le simple fait de penser au liquide doré fit grogner Rivers de plaisir tandis qu’il s’imaginait des rayons de cire dégoulinants de la substance sucrée qu’il convoitait comme tous les ours. Tiré de sa rêverie gourmande par un craquement sinistre du côté des dortoirs, il transforma son bras gauche en patte d’ours et arracha la serrure de ses gonds. La porte vitrée se fendilla sous l’impact et, quand le baribal l’ouvrit pour entrer dans la serre, elle éclata en une pluie de fragments brillants. Bah, peu importe, personne ne saurait jamais que c’était lui le responsable.

La forêt endormie avait un aspect calme et menaçant à la fois, comme une armée de formes obscures qui oscillaient dans leur sommeil avant de passer à l’attaque. Les cheveux de Rivers se hérissèrent tandis qu’une sueur froide perlait dans son dos ; il ferma les yeux, secoua la tête et se concentra sur le miel. Humm… Il pouvait deviner les effluves sucrées à travers l’odeur piquante et aigre qui caractérise le bois pourri et la végétation. Il s’enfonça dans le couvert des arbres et la faible lumière dispensée par la lune disparu, plongeant Rivers dans l’obscurité. À partir de maintenant, il devait faire confiance à son odorat.

Il inspira profndément et se transforma complètement en baribal. Ses habits se fondirent dans sa peau tandis qu’une épaisse toison noire couvrait son corps, son visage s’allongea, ses yeux s’étrécirent et son nez noircit, ses oreilles remontèrent sur le haut de son crâne et ses muscles gonflèrent. Il retomba lourdement à quatre pattes, et acheva sa métamorphose. Il se sentait désormais moins vulnérable et ses sens étaient plus développés, ce qui était plus pratique pour se diriger dans cette jungle obscure. Il se mit en marche lourdement, reniflant l’air pour retrouver la ruche qu’il recherchait.

Il atteint assez rapidement l’arbre auquel se suspendait la ruche, chef d’œuvre d’architecture en cire. Il n’était pas trop loin de l’entrée par laquelle s’engouffrait une brise glaciale et ne craignait donc pas une attaque. Il n’avait pas du tout envie de se frotter aux monstres qui vivaient ici… S’il y en avait. Rivers se redressa sur ses pattes arrières et s’appuya au tronc de l’arbre, tentant de ne pas produire trop de vibrations pour ne pas alerter les abeilles. Il leva sa patte griffue et arracha un morceau de la ruche ; le temps que les insectes s’organisent, il pouvait manger plein de miel, et de toutes manières son épaisse fourrure le préservait des piqûres.

Le vrai danger résidait au moment où il reprendrait sa forme humaine. Il ne pouvait pas rester un ours très longtemps et serait obliger d’abandonner sa forme animale… Et les abeilles d’Emonalis étaient beaucoup plus dangereuses que les normales. Mais en attendant, autant profiter du miel ! Il dégoulinait en grosses larmes sur les pattes de Rivers, qui se fourra les griffes dans la gueule en grognant de satisfaction, sans prêter attention à l’essaim qui tournait autour de lui. Il s’empiffra encore quelques minutes avant de sentir le picotement qui l’alertait de la fatigue ; il se retransformait.

Il abandonna la ruche à regret et se mit à courir vers la direction opposée, suivi par l’essaim furieux. Il arrivait en vue de la porte quand il trébucha sur une racine, mi-homme mi-baribal. La surprise le retransforma totalement et les abeilles fondirent sur lui ; paniqué, Rivers eut juste le temps de se boucher le nez et d’émettre un nuage de phéromones soporifiques. Il sombra dans le sommeil. Quand il s’éveilla, les abeilles étaient parties et, par chance, il n’avait pas de piqûres. Il se leva, un peu dans les vapes, quand il entendit un bruit près de lui. Il se retourna et une forme sombre lui sauta dessus.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- --
Tout ça pour du miel... [June <3] Mjpj5uTout ça pour du miel... [June <3] 4pwitwTout ça pour du miel... [June <3] 102pd1y

Can't you hear me S.O.S ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Wein
.NC-18.
.NC-18.
June Wein

Messages : 26
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 24
N° de chambre : Quand tu prend la deuxième échelle, bah tu grimpe sur la droite, après le nid de chouettes tu saute sur la plus grosse branche du dessous. Ensuite tu te paume, mais si tu sens mon odeur c'est part la. Je crois. Celle H03

Identité
Point de Soul Point de Soul:
Pouvoir/Don/Plant/Animal:
Allergie: Ne supporte pas l'alcool
Tout ça pour du miel... [June <3] Empty
MessageSujet: Re: Tout ça pour du miel... [June <3]   Tout ça pour du miel... [June <3] EmptyMer 22 Déc - 16:48

Putain..cette odeur..

June n'arrivait pas à dormir. Depuis son arrivée, elle séchait cours sur cours, ne voyant personne, totalement solitaire. Au début, elle ne savait même pas qu'elle devait aller en cours ici. Elle ne connaissait aucun prof et juste un élève, élève avec qui elle a gardé une haine féroce. Les étoiles qu'elle pouvait apercevoir de sa chambre étaient la seule chose qui la reliait encore au présent. Elle ne devenait pas folle, mais la réclusion totale lui pesait. Après avoir surmonté son manque de drogue, c'est maintenant la cigarette qui lui manquait. Pas de briquet, pas sa dose; elle gardait toujours les deux restantes dans la poche de son jean. Mais surtout, c'était sa jumelle qui lui faisait défaut. Sa bande. Son ancienne vie.

'pas le moment de penser à ça.

Mais cette nuit, June arpentait les couloirs du pensionnat. Le nez en avant, courant presque, elle avait sentit une odeur, une odeur limite familière. Une odeur sentie depuis sa chambre, alors qu'elle essayait en vain de dormir. Son jean noir et un tee-shirt tellement ample qu'il lui tombait sur l'épaule, c'est ce qu'elle eu le temps d'enfiler dans sa hâte. Elle était discrète et silencieuse, courir ne la fatiguait pas. Elle suivait cette odeur à la trace, dictée par son instinct. Cette odeur sentie dès son arrivée, pour finalement se fondre dans la masse.

Pour l'instant, c'était le vide total au pensionnat, à croire que personne n'y vivait. Elle avait buté contre les rebords des marches, contre les rampes, mais personne semblait s'en être aperçu. Les salles, les portes défilaient, mais June n'avait que cette odeur en tête, cette odeur musquée qui avait marché droit dans une direction, sans aucun détour.
Elle toucha un mur pour y laisser une trace, en tant que point de repère. Une bonne demie heure s'était écroulée, June en profita pour respirer à fond. A peine elle expira que des grognements et des bruits étouffés mais précipités se faisaient entendre. C'était proche. Elle s'approcha de l'endroit d'où provenaient les bruits et ou l'odeur se faisait plus forte.

J'y suis. C'est là.

La louve fit quelques pas dans l'embrasure de ce qui devait être une porte. Des morceaux de verre explosés un peu partout sur le sol, sol qui était..

De l'herbe ? Mais pourtant c'est vitré..ça doit être une serre. Elle est gigantesque.

Sa vision nocturne lui permettait de voir aussi bien que le jour, voir mieux, en plus d'avoir ses yeux luminescent. June pu admirer le plafond de verre, les murs lézardés par des plantes grimpantes. Une véritable faune tropicale, mais à la fois modérée et méditerranéenne..C'est une foule d'odeurs qui lui sautèrent en un instant. Des insectes volaient de toutes parts, des craquements, des criquets résonnaient dans cet étrange concentré végétal.

Les grognements reprenaient, accompagnés de bourdonnements aussi. Puis des pas lourds qui se précipitaient, amenant avec elles une odeur sucrée. A quelques centaines de mètres, un amas noir se dirigeait dans sa direction. L'odeur se dirigeait dans sa direction.

Un..ours ? Ce que je cherche est un ours ? Il se trans..Oh merde

L'ours imposant laissa place à un jeune homme qui se débattait au milieu de grouillement d'abeilles. Bientôt ce qui n'était qu'une grosse ombre noire ne fut plus qu'un adolescent totalement inconscient. June fit une pause avant de se décider à s'approcher de lui. L'inconnu était boursouflé sur les mains et un peu dans le cou. Elle le mit délicatement sur le dos, se rappelant des fins de bagarres nocturnes. Puis elle l'adossa à un arbre en soupirant. Voyant qu'il ne se réveillait pas, elle s'y adossa à côté de lui.

C'était bien lui. June sentit ses mains qui avaient désormais son odeur. Elle dévisagea le visage de l'inconnu miraculeusement sauvé des abeilles.

Tellement..inoffensif.

Un petit sourire aux coins des lèvres et June commença lentement à s'endormir. Elle sentit néanmoins quelque chose bouger. Se rappelant avec effroi qu'elle était dans une serre et qui dit serre, dit insectes énormes et piquants, elle se releva d'un bond et regarda autour d'elle. Elle vit le jeune homme debout, titubant. Sans hésiter, elle se jetta sur le souvenir de son arrivée.

"-Ça va ? Je t'ai vu inanimé, t'as été attaqué par des abeilles ou des guêpes, je crois."

...Quel regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emonalis.forumactif.com/les-archives-des-dossiers-d-inscr
Rivers Flow
.So good, so powerfull.
.So good, so powerfull.
Rivers Flow

Messages : 106
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 24
N° de chambre : Et pourquoi tu veux l'savoir ? T'est d'la police ?

Identité
Point de Soul Point de Soul: 0 ('Tain, la honte...)
Pouvoir/Don/Plant/Animal:
Allergie: Son prénom...
Tout ça pour du miel... [June <3] Empty
MessageSujet: Re: Tout ça pour du miel... [June <3]   Tout ça pour du miel... [June <3] EmptyMar 18 Jan - 14:52

Déséquilibré par la masse sombre qui venait de lui sauter dessus, Rivers se tendit en avant pour tenter de s’équilibrer mais chuta lourdement sur le sol herbeux et feuillu de la serre. Une racine mal placée lui coupa la respiration pendant quelques secondes et il se redressa, des larmes au coin des yeux, essayant compulsivement de reprendre son souffle. Il se rendit compte dans la foulée que les abeilles l’avaient piqué sur le dos des mains, mais rien de grave. Tant mieux ! Le venin des abeilles d’Emonalis n’était pas le plus inoffensif qui soit…

"-Ça va ? Je t'ai vu inanimé, t'as été attaqué par des abeilles ou des guêpes, je crois."

Son poil se hérissa en entendant cette voix venue de nulle part. Quoique… Rivers fronça les sourcils, le nez en l’air. Ça sentait le loup et l’humain. En tâtonnant dans ses poches, il sortit une lampe torche qu’il alluma, projetant un puissant faisceau lumineux autour de lui. Il y avait une fille penchée sur lui, et c’est d’elle que provenait l’odeur. Une Animale loup. Qu’est-ce qu’elle foutait là ? Et pourquoi elle l’avait renversé ?

« - Ça pourrait aller si tu m’avais pas sauté dessus ! Putain… On peut savoir ce que tu fiche ici à c’t’heure ?... Et puis il est quelle heure au fait ? Ah, fait chier… »

Il porta une main à sa tête qui émettait une douleur lancinante. Il avait mal partout, se sentait sale, collant et puant la peur. C’est vrai que ces saletés d’abeilles lui avaient foutu une peur bleue ! Si seulement il pouvait arrêter d’émettre des phéromones soporifiques et de transpirer une odeur désagréable chaque fois qu’il avait la trouille… Ça arrivait à plein d’autres hybrides. Peut-être que c’était typiquement animal ?

Un coup d’œil à sa montre-bracelet lui appris qu’il était une heure trente du matin. La serre était retombée dans un silence presque total ; de temps à autre, un craquement ou un bruissement dans les arbres et les broussailles, mais rien de vraiment suspect ou inquiétant. Il y avait aussi la respiration de cette fille. Rivers l’observa discrètement, tentant de mettre un nom sur ses traits. Elle était de taille moyenne, les cheveux sombres, les yeux qui brillaient bizarrement dans la lumière de la lampe. Elle avait des iris fluorescents ou quoi ? C’était pas impossible. Rivers rougit un peu et grogna. Elle était pas mal du tout !

Le jeune homme se releva, époussetant son manteau noir qui commençait à prendre de l’âge… Il n’avait plus rien à faire ici, autant rentrer au dortoir. Il avait eu son miel et sa peur du mois, et sa seule envie à présent était de rentrer se coucher et de sécher le lendemain de cours pour récupérer. Il se releva, récupérant sa lampe de poche au passage, et finit par retrouver la piste qui menait au dehors.


« Bon, je sais pas toi, mais j’me casse. Y a rien à voir ici. »

Rivers bouscula la jeune fille pour passer et marcha tranquillement jusqu’à la porte de la serre. La porte gisait toujours là, les montants en acer tordus, les vitres explosées sur le sol. In terrible courant d’air avait lieu à cet endroit où le vent frais du dehors rencontrait l’air tiède et humide de la serre qui imitait à la perfection les températures d’une forêt tropicale. C’est peut-être pour ça que l’ours noir ne sentait pas tout de suite l’odeur étrangère de la créature qui arrivait derrière lui. C’est un cri qui l’alerta.

Il fit volte-face, le manteau claquant dans le courant d’air, et se retrouva nez à nez avec un monstre bizarroïde qui était sûrement un puma à l’origine et qui était devenu rouge sang. Le félin mutant feula dangereusement. Merde ! Putain de meeerde ! Où était passée la fille de tout à l’heure ? Pourvu qu’elle ne se soit pas fait bouffée ! Ah non, elle était restée un peu à l’écart et accourait dans sa direction… Ce qui était franchement idiot, puisqu’il y avait le puma rouge entre eux. Ce dernier se jeta en avant et Rivers eut à peine le temps de se jeter au sol. Il roula au sol, attrapa une grosse branche et frappa violemment la truffe du félin qui s’était retourné.

Il avait vu juste, c’était son point faible. Le monstre poussa un miaulement étranglé et s’enfuit dans les ténèbres. Rivers, haletant, se laissa retomber au sol.


« Ah… Quelle saloperie… Rentrons au Pensionnat... »


-- -- -- -- -- -- -- -- -- --
Tout ça pour du miel... [June <3] Mjpj5uTout ça pour du miel... [June <3] 4pwitwTout ça pour du miel... [June <3] 102pd1y

Can't you hear me S.O.S ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Wein
.NC-18.
.NC-18.
June Wein

Messages : 26
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 24
N° de chambre : Quand tu prend la deuxième échelle, bah tu grimpe sur la droite, après le nid de chouettes tu saute sur la plus grosse branche du dessous. Ensuite tu te paume, mais si tu sens mon odeur c'est part la. Je crois. Celle H03

Identité
Point de Soul Point de Soul:
Pouvoir/Don/Plant/Animal:
Allergie: Ne supporte pas l'alcool
Tout ça pour du miel... [June <3] Empty
MessageSujet: Re: Tout ça pour du miel... [June <3]   Tout ça pour du miel... [June <3] EmptyMer 19 Jan - 19:41

Qu'est-ce qu'elle faisait là. Qu'est-ce qu'elle faisait là.

Putain, mais qu'est-ce que je fou là..

Soufflant du nez, elle n'avait même pas pensé ce qu'elle ferait une fois qu'elle serait face à lui. Une foule d'idées lui venaient en tête, un flot ininterrompu de phrases toutes faites, d'excuses, de justifications toutes aussi crédibles les unes que les autres. June était rapidement devenue forte à ce petit jeu, mentant pour tout et n'importe quoi, du "qui a casé le vase" à "qui lui a fracturé le bras" elle s'en sortait avec une facilité déconcertante comme protégée de tout soupçon. Il lui suffisait de dire quelques mots lâchés avec indifférence pour faire illusion, mais elle se dit qu'elle n'avait pas à s'expliquer à une personne qu'elle ne connaissait pas. De toute manière, cette dernière était quasiment passée à autre chose.

Essayant d'arrêter de clignez des yeux, éblouie par la lampe torche, elle ne pu s'empêcher de souffler une deuxième fois du nez. June secoua la tête et s'écarta un peu de l'inconnu sous l'odeur..assez forte et pas vraiment agréable qui émanait. Pendant qu'il regardait l'heure, elle scruta les environs de la serre. Les abeilles étaient visiblement parties et même si tout paraissait calme quelques petits craquements, infimes mais distincts, se faisaient entendre. Lorsqu'elle se retourna vers l'adolescent, elle fut surprise de la manière dont il la regardait et haussa un sourcil quand celui-ci repris des couleurs. Il devait s'être remis de son attaque d'insectes apparemment. En tout cas, il se releva soudainement, les yeux rivés sur le sol. June leva les yeux au ciel lorsqu'elle vit que même s'il avait l'air impatient, il pris tout de même le temps d'enlever la poussière de son manteau.

« Bon, je sais pas toi, mais j’me casse. Y a rien à voir ici.

Il la bouscula et partit dans le sens opposée à elle. Mais June ne se préoccupa pas de ce qui normalement la faisait démarrer au quart de tour. Non, à ce moment là, lorsqu'il se leva, elle entendit des craquements subits à quelques mètres d'eux. Elle n'avait jamais vu d'insectes aussi gros pour pouvoir aisément casser des branches sous leurs pas, mais d'un autre côté elle n'avait jamais vu d'abeilles aussi grosses que son poing. En coin elle pouvait voir le jeune homme se diriger innocemment vers la sortie de cette jungle. Une forme sombre s'était détachée de la masse compacte de la végétation et elle se dirigeait à pas de loup vers lui. Sauf que ça, ce n'était pas un loup. Des déplacements souples, réguliers, de prédateur, de félin mais d'autre chose encore. Elle catalogua son odeur comme celle d'une panthère jusqu'au moment ou sa robe rouge sombre se vit voir.

"- 'TIN !"

Quand June n'avait pas le temps de dire quoi que ce soit, elle abrégeait. Quand June se dit que l'espèce de puma se préparait à bondir sur l'inconnu, elle abrégea. Qu'il ait compris ou non, il se retourna à temps pour contrer le fauve. Enfin, c'est ce que June vit de loin. S'étant absorbée pour le félin qui allait attaquer l'adolescent, elle fit abstractions des nombreux avertissements. Oui, ces espèces de bruits tantôt long comme un doux grognement ou sec comme une patte grattant la terre de ses griffes. Ces garde-fous, elle les a entendu qu'après avoir prévenu sa connaissance. Effectivement, et malgré que ce soit la dernière chose auquel elle aurait voulue être confrontée, ce bruit ne pouvait pas passer inaperçu. Ces rugissements ne pouvaient passer inaperçus. Tournant lentement la tête elle fit un petit sourire horrifié en voyant une meute, une dizaine de ce même pumas derrière elle, prêts à la déchiqueter.

"-Les regarder dans les yeux, ne pas les quitter des yeux, attendre que l'autre ait fini, les regarder dans les yeux, ne pas..

Un feullement se fit entendre, aussi bien du côté de l'adolescent qu'en face d'elle. June écarquilla ses yeux, ses yeux qui la garantissaient de ne pas tomber sur une racine comme l'autre. June tendit ses jambes, ses jambes qui la garantissaient de courir à toute allure à tout instant. Ne pouvant compter sur l'espèce d'homme-ours qui se battait encore avec l'un d'entre eux, elle fit ce que nombre d'autres pensionnaires ont fait dans le même cas de figure avec plus ou moins de succès, plutôt moins de succès. Elle pris la fuite. En un battement de cils, June courait à perdre haleine vers lui. Leurs regards se croisèrent, lui concentré, elle presque hilare. La peur subite de servir de repas à des fauves non-identifiés, vivante, cette peur là partait à l'approche d'un fou rire. La louve se contint lorsqu'elle sentit une patte lui érafler son jean. Elle se contint aussi quand le jeune homme s'affala à terre, comme s'il voulait se faire piétiner par le troupeau qui la suivait dans l'ombre.

- Ah… Quelle saloperie… Rentrons au Pensionnat...
- LEVE TOI ET BOUGE !


Ouais c'est bon, t'es étonné, pas la peine de rester planté là et de me dévisager comme ça !

Elle avait aboyé ses paroles d'une traite, fonçant toujours sur lui, prenant de l'avance sur ses poursuivants. Une fois arrivée à sa hauteur elle s'arrêta et fit face aux félins. Les deux groupes se jugeaient du regard. June se concentra sur sa main ou sa tête, n'importe quoi, pour se transformer mais sans succès. Pourtant lorsqu'elle a peur sa transformation se fait quasi-naturellement ! Quelque chose n'allait pas bien, mais elle ne savait quoi. Observant en silence le jeune homme elle se remémora de la première image de lui. Un ours. Même si elle ne comprenait pas comment quelqu'un puisse se transformer en un animal autre que le loup, June se dit qu'elle avait deux choix : celui de courir jusqu'à sa chambre sachant pertinemment qu'elle tiendra largement jusque là-bas, ou aider celui qu'elle avait suivit. Ramassant doucement le bâton de bois qui avait servit à ce dernier pour se débarrasser d'un des fauves, elle repris son sourire en coin.

- T'es un ours c'est ça ? Tu peux pas..je sais pas..te transformer..quelque chose du genre..Ils sont bien une dizaine.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emonalis.forumactif.com/les-archives-des-dossiers-d-inscr
Contenu sponsorisé




Tout ça pour du miel... [June <3] Empty
MessageSujet: Re: Tout ça pour du miel... [June <3]   Tout ça pour du miel... [June <3] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout ça pour du miel... [June <3]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Report : QT Honolulu à Chalons : tout ça pour ça...
» Yuyu hakusho - Yusuke Urameshi
» moulage de figurine
» [Astra/SM] On va les butter tout ces communistes... Pour le colonel!
» Tout Les Symboles Pour Vos Missions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emonalis :: Les différents bâtiments :: La serre-
Sauter vers: